Avec la CNL, battons-nous tous ensemble !

Publié le par CNL-Nanterre

Avec la CNL, battons-nous tous ensemble !

Devant les attaques du gouvernement sur le logement social, l'OPHLM de Nanterre se retrouve fragilisé au niveau de son budget car il a été obligé de compenser la perte des APL pour 3 millions d'€.

Auparavant, l'office disposait de 7 M€ de fonds propres par an. Sur cette somme, environ 3M€ allaient au financement des travaux ANRU et l'achat de nouveaux patrimoines et 4M€ aux grands travaux.

Actuellement, il ne reste que 4M€ sur les fonds propres et donc 1M€ seulement pour les grands travaux, ce qui est très peu pour entretenir le patrimoine de l'office. 

La CNL réclame toujours au gouvernement de revenir sur ces choix, de rétablir l'APL et d'avoir une vraie politique du logement social avec un loyer abordable pour les personnes les plus en difficulté. 

Mais en même temps, nous avons un office qui entretient son patrimoine et doit continuer à le faire. La CNL s'est battue contre l'augmentation des loyers. Ce qui a été obtenu pour les 3 dernières années. Pour 2020, nous avons décidé de voter l'augmentation des loyers de 1,53% pour pouvoir répondre à la demande croissante de grands travaux, ce qui représente 700 000€ supplémentaires. Nous ne pouvons pas être toujours contre. Nous ne pouvons pas demander à notre office d'être toujours au top sur le suivi et l'entretien, (ce qui n'est pas le cas de tous les bailleurs), il doit aussi en avoir les moyens.

Surtout, ne nous trompons pas d'ennemi !

Les réformes prévues dans la deuxième partie du quinquennat de Macron : réduction des aides sociales, retraites par point, hausse des tarifs, privatisations augurent de très mauvais coups pour le pouvoir d'achat. Si nous voulons vivre dans un espace entretenu et fonctionnel, la solution n'est pas dans la baisse des APL ni la suppression de l'ISF mais dans le rétablissement de l'aide à la pierre qui permet de baisser réellement les loyers et dans l'augmentation du pouvoir d'achat, des salaires et pensions. Contre tous les mauvais coups du gouvernement, la seule réponse c'est la lutte collective avec la CNL : manifester, signer des pétitions, créer des amicales pour porter la voie de la CNL.

Publié dans déclarations locales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article