Si les logements étaient moins chers, il n’y aurait pas besoin d’aide à la personne

Publié le par CNL-Nanterre

Les aides à la personne sont versées à des ménages pour leur permettre de supporter des dépenses de logement en fonction de la situation familiale, de  la situation professionnelle, des revenus perçus l’année précédente (salaires, pensions alimentaires, etc.), de la nature et le lieu du logement et du montant du loyer sans les charges. Sur les 18 milliards que coûtent l’APL à l’état, seuls 8 milliards sont attribués pour le logement social et 10 vont dans le privé.

Les aides à la pierre sont versées à des constructeurs pour les inciter à construire des logements. Le montant des aides à la pierre ne dépend pas du montant des ressources des futurs habitants. La réforme de 1977 a réduit gravement l’aide à la pierre et aréserva l’APL aux logements conventionnés.

La CNL propose que l’Etat contribue à l’aide à la pierre à hauteur d’1 milliard d’euros par an, montant minimum pour provoquer le choc de constructions neuves susceptible de mettre fin à la pénurie. Rappelons que François Hollande avait promis 1 milliard d’euros, finalement n’ont été attribués que 270 millions d’euros.  

 

Publié dans déclarations locales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article