La baisse des APL, une catastrophe

Publié le par CNL-Nanterre

La baisse des APL de 1,5 milliards d’euros entraîne une baisse des loyers du même montant. Cette baisse des loyers aura des conséquences sur les emplois du bâtiment car l’investissement pour la construction des logements sociaux compte pour 15% dans le chiffre d’affaire de ce secteur. 150 000 emplois directs sont menacés. Pour l’Île-de-France, ce sont 360 millions d’euros en moins, 10 800 logements non réalisés, 20 600 non réhabilités et 29 200 emplois détruits. (chiffres de Actualités Habitat, novembre 2017)

Publié dans déclarations locales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article