Subventionnement de Hauts-de-Seine Habitat

Publié le par CNL-Nanterre

Intervention de Marie-Hélène Amiable conseillère départementales

Séance publique du 14 octobre 2016
Intervention orale de Marie-Hélène Amiable

Monsieur le Président,
Mesdames et messieurs les Conseillers départementaux,

Depuis plusieurs années, l’aide annuelle accordée par le département à Hauts-de-Seine Habitat s’élève à 10 millions d’euros. Pourtant, avec un excédent record de plus de 230 millions d’euros l’an dernier, nous aurions pu nous attendre à ce qu’un geste supplémentaire soit consenti pour l’amélioration du parc locatif social.

Par ailleurs, nous avons voulu comparer les montants alloués à l’amélioration du bâti selon les villes. Pour cela, nous avons ramené les sommes données au nombre d’appartements appartenant à Hauts-de-Seine Habitat sur chaque commune. Les résultats montrent de larges disparités : quand le financement du département est d’à peu près 400€ par logement à Bagneux ou Nanterre, il est de près de 3500€ à Meudon et dépasse même les 8000€ à Garches.

Bien sûr, je suis consciente que ces chiffres ne suffisent pas à établir une démonstration. Ils donnent cependant une tendance et je peux vous assurer que les immeubles du quartier Abbé Grégoire – Mirabeau à Bagneux mériteraient au moins autant que d’autres une rénovation ambitieuse – et donc coûteuse. Je suppose que cela est également vrai pour Nanterre et de nombreuses autres communes.

En outre, le rapport précise que la récente absorption de Clichy Habitat par Hauts-de-Seine habitat est d’ores et déjà prise en compte dans le calcul de l’aide accordée cette année. C’est effectivement le cas puisque près de trois millions d’euros sont d’ores-et-déjà alloués pour la rénovation des logements qui appartenaient jusqu’au 1er juillet dernier à Clichy Habitat. Si nous nous réjouissons que des travaux soient engagés dans ces logements, nous regrettons que leur financement par notre collectivité se fasse au détriment du reste du parc de l’OPH départemental. En effet, si le nombre de logements gérés par Hauts-de-Seine Habitat a augmenté de plus de 10%, l’enveloppe globale accordée par le département à leur rénovation n’a quant à elle pas augmenté d’un seul euro.

Pour conclure, permettez moi de rappeler que notre groupe n’a pas été autorisé à siéger au Conseil d’administration d’Hauts-de-Seine Habitat. Par conséquent et ne disposant pas de tous les éléments dont nous aurions besoin pour nous exprimer sur ce rapport en parfaite connaissance de cause, nous nous abstiendrons.

Je vous remercie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article