Loi « égalité et citoyenneté » : manifestation devant le Sénat pour un texte « plus ambitieux » sur le logement

Publié le par CNL-Nanterre

Paris, 4 oct 2016 (AFP) -

Une centaine de personnes a manifesté mardi après-midi à Paris pour dénoncer les modifications apportées par le Sénat au volet logement du projet de loi « égalité et citoyenneté » et réclamer un texte « plus ambitieux ».
« On veut le rétablissement des droits censurés par le Sénat » et notamment le « respect » de la loi SRU (solidarité et renouvellement urbain), a tonné Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL.
L'Assemblée nationale a voté en première lecture, le 6 juillet dernier, le projet de loi « égalité et citoyenneté », dont le volet logement prévoit d'octroyer au moins 25% de l'habitat social aux plus modestes dans les quartiers non prioritaires.
Cette mesure phare a été supprimée par la commission spéciale du Sénat, qui a également revu à la baisse les obligations de la loi SRU : les communes de plus de 1.500 habitants en Ile-de-France
(3.500 pour les autres régions), qui doivent actuellement atteindre 20 à 25% de logements sociaux, se verraient proposer un contrat d'objectifs pour atteindre une proportion de 15 à 25%.
« Réserver 25% des logements sociaux en dehors des quartiers prioritaires aux 25% les plus pauvres, c'est le minimum. Il n'y a aucun effet de rattrapage, il faut aller plus loin ! », a affirmé Benoît Philippi, porte-parole de l'Association des comités de défenses des locataires, également présent à la marche.
Derrière lui, les manifestants scandaient : « locataires mal-logés solidarité ! », ou encore « locataires en colère, loyers trop chers ! »
Le Sénat entamera le 4 octobre en séance l'examen du texte. Celui-ci fera ensuite l'objet d'une commission mixte paritaire chargée de trouver une version commune entre les deux chambres. En cas d'échec, c'est l'Assemblée nationale qui aura le dernier mot.
« On retournera manifester à l'Assemblée nationale » pour que « la loi SRU soit respectée », a prévenu Jean-Baptiste Eyraud.

Publié dans revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article