Patrick Devedjian interdit à l'opposition de défendre les locataires d'Hauts-de-Seine Habitat au sein de son Conseil d'Administration !

Publié le par CNL-Nanterre

Lundi 11 juillet, à l’occasion du renouvellement du Conseil d’administration d’Hauts-de-Seine Habitat, P. Devedjian a une nouvelle fois refusé d’accorder une place à l’opposition. Le département détenant 15 sièges au sein cette instance, 6 conseillers départementaux de droite, 9 personnalités choisies par P. Devedjian, il serait normal – et démocratique – que le groupe Front de Gauche et Citoyens puisse en occuper un.

Il en va du respect des milliers d’Altoséquanais qui ont choisi de nous accorder leur confiance et leur vote. Leurs revendications ne méritent pas moins que d’autres d’être entendues et écoutées.
Il est anormal que le département ne soit représenté que par des élus de droite dans un office qui compte près de 40 000 logements répartis sur 33 des 36 communes que compte le département et dans des territoires dont nous sommes les représentants.

Aussi, les conseillers départementaux du Groupe Front de Gauche et Citoyens (PCF-GC) continueront à se battre pour obtenir un siège au sein de ce Conseil d’administration et pour défendre les locataires Altoséquanais. Nombreux sont ceux qui nous ont fait part de leur sentiment d’abandon et de leur désarroi face au mauvais entretien du parc de logements d'Hauts-de-Seine Habitat : cela n’est pas acceptable et nous ne nous y résignerons pas.

Groupe Front de Gauche et Citoyen du conseil départemental

Publié dans revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article